BANATerra - Une encyclopédie progressive du Banat -  Réalisation: Asociation Proiect Rastko Roumanie - Timisoara

..

Nancy se souvient des victoires autrichiennes sur les Ottomans

À Nancy, l'église Notre-Dame-de-Bonsecours a abrité jusqu'en 2009 les drapeaux pris aux Turcs par les armées lorraines.

Nancy
La basilique Notre-Dame de Bonsecours
à Nancy, contruite en mémoire de la bataille de Nancy le 5 janvier 1477. Les Lorrains, emmenés par le duc René II et ses alliés écrasèrent alors les Bourguignons. La bataille se solda par la mort du duc de Bourgogne Charles le Téméraire. L'église abrite également le mausolée du dernier Duc de Lorraine Stanislas, ancien roi de Pologne. Dans cette église étaient présentés les fanions pris aux Turcs par les princes lorrains aidant les Autrichiens à les chasser de Hongrie et de Transylvanie.
Les drapeaux turcs
Ces emblèmes furent capturés par :
–  Charles V de Lorraine à la bataille de Saint-Gothard (5 août 1664),
–  Charles François de Lorraine à la bataille de Mohács (12 août 1687)
–  et par le duc François III à la bataille
de Méhadia (Caras-Severin, Roumanie)
le 13 juillet 1738.

Ils se trouvaient depuis exposés dans la basilique Notre-Dame de Bonsecours à Nancy.
Enlevés vers 2010 pour restauration, ils devraient être à nouveau présentés ensuite.
(© DR)

 

 

Houdemont : seigneur
lorrain en Hongrie

En 1707, Antoine de Soreau acquit le fief de Houdemont, à côté de Nancy.
Antoine de Soreau était issu d'une noble famille du Brabant. Il s'était attaché au futur Duc de Lorraine Léopold 1er, qui régna de 1697 à 1729 et qu'il avait connu outre-Rhin. Il prit part à 14 campagnes du duc, et l’accompagna dans ses opérations en Hongrie et sur le Rhin, au service de l'Empereur du Saint Empire Germanique, en qualité de capitaine des Cuirassiers de Palfy, commandés par le général Sapicha.

Le Duc Léopold l'anoblit, le 4 octobre 1698, et le nomma 1er maître d'hôtel, le 13 janvier 1699.
En 1704, le Duc lui abandonna pour 40 000 francs, les terres et la seigneurie de Domrémy.
En 1711, le Duc Léopold quitta Lunéville avec sa famille, pour se réfugier à Houdemont chez M. de Soreau. Une épidémie de petite vérole avait emporté en quelques jours, 3 de ses enfants, Louis prince royal, Gabrielle Charlotte et Élisabeth Charlotte.

Antoine de Soreau est mort à l'âge de 60 ans, en 1714. Le Duc Léopold créa alors une baronnie à Houdemont pour Madame de Soreau, en 1719. La famille de Soreau garda ce fief jusqu'en 1811.

http://www.houdemont.fr/fr/bref-historique-de-houdemont.html

 BANATerra est un projet initié et développé par l'association "BANATERRA" de Timisoara
La Lorraine et la guerre contre les turcs  

1686 : Les Lorrains volèrent au secours de l'Empire austro-hongrois pour chasser les Turcs des plaines danubiennes
 

Szeged
1686 - Prise de Szeged sur les Turcs

 

Libération de Budapest Libération de Buda 1686
F. Geffels (1625-1694) Huile sur toile (Musée historique de Budapest)
©JMC

Ennemis héréditaires des Autrichiens depuis le XIVè siècle, les Turcs n'ont cessé de gagner du terrain vers le Nord. Après avoir occupé les Balkans, le Sud de la Hongrie, avec notamment les villes de Pecs et Szeged, puis Budapest, ils eurent des velléités de s'emparer de Vienne la capitale.

C'était sans compter sans les alliances solides qui unissaient les différents pays européens et l'intervention à chaque fois d'armées levées dans ces pays et prêtes à tout pour arrêter l'avancée des Ottomans.

 

 

 

Les guerres entre l'Autriche, la Hongrie et l'Empire Ottoman

Une longue guerre entre la Hongrie et les Ottomans commença sous le règne du Sultan Ottoman Bajazet Ier et sa volonté de vaincre les troupes hongroises à la suite de la défaite d'une armée croisée à la bataille de Nicopolis (aujourd'hui Nikopol en Bulgarie) en 1396.

Ainsi on dénombra, par la suite, cinq guerres ayant opposé les Autrichiens et leurs alliés aux Turcs. Presque à chaque fois on retrouve les armées lorraines aux côtés des troupes impériales.

--------------------------------------------------------------------- Première guerre

La premiÈre (1529-1568)

Après la défaite complète et la mort de Louis II de Hongrie à la Bataille de Mohács (1526), les Habsbourg d'Autriche héritèrent du trône de Hongrie et devinrent l'adversaire principal de l'Empire ottoman sur le continent. La campagne de Soliman le Magnifique en 1529 se termina par le siège de Vienne (1529) et la conquête de la Hongrie ottomane en 1541. Soliman le Magnifique décéda de mort naturelle au siège de Szigetvár (1566). Le 17 février 1568, la paix fut signée à Andrinople entre l’empire ottoman et Maximilien II d’Autriche. L’empereur continuait à payer un tribut annuel de 30 000 florins aux Ottomans, reconnaissait l’indépendance de la Transylvanie et admettait une zone frontière tampon en Hongrie.

--------------------------------------------------------------------- Deuxième guerre

La longue (1592-1606)

La Longue Guerre (parfois appelée guerre de Treize Ans ou encore guerre de Quinze Ans) se déroula de 1591 ou 1593 à 1604 ou 1606. La guerre opposa essentiellement Rodolphe II, empereur du Saint-Empire romain germanique (1576-1612), aux trois sultans successifs de l'Empire ottoman, Murad III (1574-1595), Mehmed III (1595-1603) et Ahmed Ier (1603-1617). La Longue Guerre prit fin avec le traité de Zsitvatorok le 11 novembre 1606, qui constitua pour les Ottomans, leur première défaite stratégique. Le traité stabilisa la frontière austro-ottomane et retarda la conquête de la Hongrie par les Habsbourg d'un demi-siècle. Les alliés chrétiens apprirent lors de cette guerre qu'un succès militaire durable était impossible sans remporter de victoire majeure sur les Ottomans.

--------------------------------------------------------------------- Troisième guerre

L'inutile (1660-1664)

La quatrième guerre austro-turque fut un conflit en 1663 et 1664, opposant le Saint-Empire et l'Empire ottoman. La France y participa, en tant que membre de la ligue du Rhin. Le Duc de Lorraine Charles V y participa avec ses généraux et les différentes armées des princes de Lorraine. L'armée impériale, menée par Raimondo Montecuccoli, stoppa l'avancée turque vers Vienne lors de la Bataille de Saint-Gothard. Charles V de Lorraine s'y distinga particulièrement. [Prise de drapeaux exposés à Nancy]. Malgré la défaite, les Ottomans réussirent à négocier des conditions considérées comme favorables lors de la Paix de Vasvár.

--------------------------------------------------------------------- Quatrième guerre

La grande (1683-1699)

La grande guerre turque, guerre de la Sainte Ligue ou cinquième guerre austro-turque se déroula de 1683 à 1699. Elle opposa l'Empire ottoman au Saint-Empire romain, sous le règne des empereurs élus de la Maison de Habsbourg, et ses provinces, l'électorat de Bavière, l'électorat de Saxe, les cercles de Souabe et de Franconie, et ses alliés la Lorraine, la Pologne, rejointes en 1684 par les États pontificaux, Venise, la Toscane, Gênes, l'Espagne, le Portugal et la Savoie, ces États formant une Sainte Ligue. La Grande guerre turque consacra la défaite de l'Empire ottoman en Europe.

Un grand chef militaire : Charles V de Lorraine entre triomphalement dans Buda.

En septembre 1683, avec le concours du roi de Pologne Jean III Sobieski, Charles V attaquait et vainquait les Turcs qui assiégeaient Vienne depuis deux mois. Il mena ensuite plusieurs expéditions dans la partie de la Hongrie occupée par les Ottomans, fut victorieux au siège de Buda (1686) dont il s'empara, reconquit la Hongrie, puis la Slavonie et la Transylvanie en 1687. Charles François de Lorraine, son frère, participa à la bataille de Mohács (12 août 1687) avec ses troupes. Tombé une première fois malade, il abandonna son commandement en mai 1688 à Maximilien Emmanuel, électeur de Bavière. Rétabli, il reçut un commandement lors de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, mais tomba malade de nouveau ; il mourut le 18 avril 1690. Les Habsbourg annexèrent à leurs possessions la Hongrie et la Transylvanie tandis que le Banat de Timisoara resta à l'Empire ottoman. L'empereur reconnut le pluralisme confessionnel en Transylvanie. La République de Venise conserva la Morée, Corinthe, l'île de Sainte-Maure ainsi que des places en Dalmatie et en Bosnie. La Pologne récupèra la Podolie perdue en 1672. Le Sultan confirma la liberté de culte à ses sujets chrétiens et permit aux marchands du Saint-Empire de commercer librement dans l'Empire ottoman.

--------------------------------------------------------------------- Cinquième guerre

La victorieuse (1716-1718)

La guerre vénéto-austro-ottomane, troisième guerre austro-ottomane ou septième guerre vénéto-ottomane se déroula de 1714 à 1718 et opposa l'Empire ottoman à la République de Venise alliée aux Habsbourg. Eugène de Savoie lança une contre-offensive avec 70 000 hommes et surprit les Ottomans le 5 août 1716 à Peterwardein. Le Grand vizir fut mortellement blessé et la déroute fut totale. Eugène de Savoie poursuivit vers Temesvar. Après la défaite de l'armée de secours ottomane, la ville de Temesvar capitula le 12 octobre 1716. Le maréchal lorrain von Mercy fut nommé gouverneur du Banat. Il lança un raid sur Bucarest. En 1717, Eugène de Savoie et Mercy entamèrent le siège de Belgrade. Halil Pacha tenta de secourir la ville, mais il fut battu par Eugène de Savoie le 16 août 1717. Si bien que Belgrade capitula deux jours plus tard. L'offensive autrichienne qui s'ensuivit sur la Bosnie fut freinée par les ravages de la malaria. Le 21 juillet 1718 fut signé le traité de Passarowitz entre l'Autriche, Venise et l'Empire ottoman. L'Autriche obtint le Banat de Timisoara, la Valachie occidentale et le nord de la Serbie. L'Empire ottoman conservait la Morée redevenue ottomane.

--------------------------------------------------------------------- Sixième guerre

La courte (1737-1739)

Le duc François III de Lorraine participa à la bataille de Méhadia (Caras-Severin, Roumanie) le 13 juillet 1738. La guerre russo-turque de 1735-1739 fut un conflit opposant la Russie impériale à l’Empire ottoman causé par les contradictions nées de la guerre de Succession de Pologne de 1733–1735 et les raids menés par les Tatars de Crimée.

---------------------------------------------------------------------Septième guerre :

La derniÉre (1788-1791)

La septième guerre russo-turque se déroula de 1787 à 1792 et opposa l'Empire russe et l'Autriche à l'Empire ottoman.

Parmi les pays les plus fidèles dans ces guerres, on remarquait donc la Lorraine et ses ducs successifs.

 

–  Le double paradoxe

–  Les Lorrains et l'Empire, dictionnaire biographique

retour

Date de mise en ligne : 9 octobre 2006
Data de mise en place du domaine : 13 novembre 2006
 

All content copyright 2006-2007 Proiectul Rastko Romania. All rights reserved.